Return to site

Les émotions, plus rapides que la raison!

Les émotions quotidiennes:

Nous traversons des émotions tous les jours (ou presque), sans le vouloir, sans même vraiment s'y attendre et surtout sans pouvoir les contrôler. De la joie, de la tristesse, de la peur, du dégoût, de la colère, toutes sortes d'émotions qui nous envahissent au moment même où une pensée, une vision, une sensation traverse notre esprit. C'est instantané! et c'est surtout incontrôlable de manière consciente!

La raison fasse à l'émotion:

On a tous vécu des scènes où l'on est en présence de personnes (où nous-même) qui sont sous le coup d'une émotion.

Par exemple, une personne à qui on vient d'annoncer qu'elle va devoir faire dans un mois une présentation de son travail devant des dizaines de personnes et que cette présentation est vraiment déterminante. La personne commence à l'instant même de cette annonce, à créer tous les symptômes du stress : accélération du rythme cardiaque, sueur froide, nœud à l'estomac, gorge nouée... et peut-être même bien d'autres symptômes! L'inconscient est très performant dans ce domaine.

Pourtant, à cet instant présent, il n'y a aucune raison objective que la personne stresse. La présentation n'aura lieu que dans un mois, elle a tout le temps nécessaire pour se préparer et réussir parfaitement cet oral. Mais, la raison ne suffit pas malheureusement. La personne vient de faire une projection inconsciente de sa situation future et de vivre de son émotion instantanément maintenant.

A cet instant précis, la raison ne peut rien faire fasse à l'émotion.

Les émotions d'un point de vue scientifique:

Comme nous venons de le voir, il y a toujours un élément déclencheur, une "afférence" sensitive ou sensorielle. Ce déclencheur, appelé stimulus, est transmis au thalamus qui se charge de distribuer l'information aux différentes régions du cerveau concernées:

- Néocortex, siège de la raison

- Amygdale, partie du cerveau liée aux émotions

- Hippocampe, partie du cerveau impliquée dans le fonctionnement de la mémoire

D’un côté, le néocortex établi des théories cohérentes sur ce qui est en train de se dérouler alors que de l’autre côté, l'hippocampe et l’amygdale se chargent de trouver dans la mémoire une situation similaire.

Si une explication est trouvée, la personne reste calme. Sinon, l’amygdale lance l’alerte dans d'autres régions du cerveau!

Les émotions ont donc un rôle important pour la mise en place de comportements dans des situations précises.

Les deux vitesses de la pensée:

Daniel Kahneman, prix Nobel d'économie, a écrit un livre passionnant (et accessible) sur les deux vitesses de la pensée: " Système 1 / Système 2: les deux vitesses de la pensée".

Selon Kahneman, le fait qu'il y ait deux circuits de nos émotions entraîne deux vitesses de pensées:

- Le système 1: Il correspond au circuit court. Il est basé sur la vitesse, l’automatisation, les émotions et les intuitions.

- Le système 2: Il correspond au circuit long. Celui-ci est basé sur la réflexion, l’analyse, le temps plus long.

Du fait que nous ayons deux systèmes de pensées, nous ne pouvons être purement rationnels. En effet, comme le montre le système 2, être rationnel exige du temps pour analyser les situations. Mais, notre système 1, basé sur l’émotion, est bien plus rapide. Comme nous l'avons vu dans l'exemple plus haut, le système émotionnel (appelé ici système 1) n'attend pas que la raison apporte des solutions pour agir.

Etre constitué d'un système rapide est donc utile dans beaucoup de situations, mais cela peut aussi entraîner des erreurs importantes de jugement.

Les émotions, un frein pour nos pensées:

Lorsque nous sommes envahis par une émotion, celle-ci vient "paralyser" notre pensée au travers de la mémoire active. Selon Goleman ,1995, les émotions fortes "sabotent" la capacité du lobe préfrontale à entretenir la mémoire active. Par exemple, lorsque vous vivons un stress important, nous sommes incapables de nous concentrer.

L'hypnose dans tout cela: 

Les émotions se déclenchent face à une situation précise et on pourrait croire que c'est la situation qui est responsable de notre émotion. En réalité, il s'agit de la manière dont nous interprétons la situation qui est responsable de l'émotion ressentie. L'émotion quant à elle, est.

En hypnose, dans un état modifié de conscience, on explore les mécanismes profonds déclencheurs de ces émotions à un moment donné et on leurs donne une nouvelle direction adaptée aux souhaits d'aujourd'hui. Ces changements sont fondateurs et fédèrent généralement bien d'autres évolutions...

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK